Exposé sur la programmation d'automate



LD : ladder LD : ladder Opérations de test conditions Opérations d’affectation résultat IL : Liste d’instructions LOAD variable_a LOAD variable_b AND STORE variable_c FBD : blocs fonctionnels compteur +1 -1 =0 valeur saturation ST : littéral structuré IF variable_a AND variable_b THEN RESET variable_a; INC variable_c; variable_d := variable_c + 1000; END_IF; LD compteur +1 -1 =0 valeur saturation condition variable_d := variable_c + 1000 opération FBD ST SFC : Sequential Function Chart (diagramme de fonctions en séquence) Comparaison avec le Grafcet : 1 2 3 SFC reprend les éléments graphiques du Grafcet, mais n’est pas du Grafcet Éléments présents : Étapes Liaisons Transitions Éléments absents : Actions Réceptivités bobine Bas contact condition transition éditée Programmation de la première transition # : bobine particulière « franchir la transition » # Bas ( # ) 1. Écrire les équations des sorties 2. Tracer les diagrammes Haut ( # )   Sous-programme (SubRoutine)   Programmation des sorties   Bas   ( # )   Haut   ( # )   Desc =   Monte = X6   X5   %X6   ( )   Mont   %X5   ( )   Desc   bobine simple   Bas   ( # )   Haut   ( # )   %X5   ( )   Desc   %X6   ( )   Mont   bobine CALL   ( C )   SR1   appel du sous-programme sans condition  (TOUJOURS VRAI)   ( )   Compteur = 10   COMPARE   Compteur := 100   OPERATE   Opérateurs :  =  >  <  <>  >=  <=   Opérateur :  :=   9   +   =   %MW0   %MD0   65536   524288   +   589824   9   ⇒ %MD0 = 589833   +   2 valeurs différentes pour un même profil binaire   8   1   2   0   2   15   2   16   2   31   %MW0   %MW1   %MD0 (32 bits) est composé de %MW0 et %MW1 (16 + 16 bits)   %MD0   2   0   2   15   2   16   2   31   %MW0   %MW1   Soit %MD0 égal à 589833   %MD1   2   0   2   15   2   16   2   31   %MW1   %MW2   Soit %MD1, composé de %MW1 et %MW2   %MD1   2   0   2   15   2   16   2   31   %MW1   %MW2   Si on écrit la valeur 0 dans %MD1 …   0   0   0   0   %MD0   2   0   2   15   2   16   2   31   %MW0   %MW1   … on détruit la valeur mémorisée dans %MD0   0   0   ⇒ double-mots indépendants   %MD0   %MW0   %MW1   %MW2   %MW3   %MW4   %MW5   %MD2   %MD1   %MD3   %MD4   % I   % Q   % M   % K   % X   % TM   % C   -   W   D   F   Exemples d’adresses   % I 3 . 2   position 2 sur le module   module d’entrée T.O.R.   module 3   % QW 0 . 10   mot de sortie sur 16 bits   module 0  (Unité Centrale)   position 10 sur le module   % M 54 : mémoire n°54 au format bit  % MW 54 : mémoire n°54 au format mot  % X 10 : bit associé l’étape 10 dans Chart  % S6 : bit « système » (répond à une fonction spécifique)

Présentation sur la programmation d'automate

Qu'est-ce qu'un Programmable Automate?

Un Programmable Automate, ou PA, est plus ou moins un petit ordinateur avec un système intégré d'exploitation (OS). Ce système d'exploitation est hautement spécialisée et optimisée pour gérer les événements entrants en temps réel, à savoir, au moment de leur apparition.

Le PA a des lignes d'entrée, à laquelle les capteurs sont connectés à notifier des événements (comme la température au-dessus / au-dessous d'un certain niveau, le niveau de liquide atteint, etc.), et les lignes de sortie, à laquelle les actionneurs sont connectés à effectuer ou signaler les réactions à la les événements entrants (comme le démarrage d'un moteur, ouvrir / fermer une vanne, et ainsi de suite).

Le système est programmable par l'utilisateur. Il utilise un langage appelé «Ladder Relay» ou RLL (Relay Ladder Logic). Le nom de cette langue implique que la logique de commande des premiers jours, qui a été construit à partir de relais, est simulée.

Quelques autres langues utilisées comprennent:
Tableau de fonctionnement séquentiel , Schéma fonctionnel ,texte structuré ...

Histoire des automates

Lorsque les premiers contrôles de la machine électronique ont été conçus, ils ont utilisé des relais pour contrôler la logique de la machine (à savoir appuyer sur "Démarrer" pour lancer la machine et appuyez sur "Stop" pour arrêter la machine). Une machine de base pourrait avoir besoin d'un mur recouvert de relais pour contrôler toutes ses fonctions. Il y a quelques limites à ce type de contrôle.

     Relais échouent.
     Le retard lorsque le relais se met en marche / arrêt.
     Il y a un mur entier de relais pour la conception / fils / dépanner.

Un automate programmable permet de surmonter ces limitations, il y a une opération de contrôle de la machine.

DÉVELOPPEMENTS récents

Automates deviennent de plus en plus intelligent. Ces dernières années, les automates ont été intégrés dans les communications électriques tels que le réseau (s) informatique à-dire, tous les automates dans un environnement industriel ont été branché sur un réseau qui est habituellement organisée hiérarchiquement. Les automates sont ensuite supervisés par un centre de contrôle. Il existe de nombreux types de propriété des réseaux. Un type qui est largement connu sur le nom de SCADA. 
Home » , , , , , » Exposé sur la programmation d'automate

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Membres