Désamorcer l’agressivité - Exposé



Observation fondamentale:

Le calme gagne facilement les faveurs des autres


•Sachez qu’au cours de la période des questions/réponses consécutive à votre intervention, certains participants peuvent chercher à vous mettre en difficulté. Dans une telle éventualité, comment réagir?

•Règles de conduites essentielles:

•1- Observez attentivement votre contradicteur

•2-N’hésitez pas à le remercier pour ses marques d’intérêts et sa « contribution à l’enrichissement du débat »

•3-Démagogiques ou pas, ces propos ont la vertu d’inclure dans le déroulement de votre exposé l’intervention de votre contradicteur, comme si vous l’aviez prévue dés le départ. Le modèle ici reste bien sur celui des politiciens connus pour leur sang froid.

•4-Maintenant, si vous vous retrouvez devant un participant vraiment agressif, la ligne de conduite à adopter est la suivante:


•A- Ne répondez surtout pas à l’attaque par l’attaque, évitez tout écart de langage et réclamez expressément de votre interlocuteur un retour à la courtoisie sous peine d’interrompre tout échange verbal

•B- Soyez intransigeant sur ce point, votre assertivité en sera décuplée. Dites par exemple: « Pour l’agrément de tous, je vous propose de faire valoir votre point de vue avec courtoisie. Je ne pense pas que le recours à l’agressivité serve votre but »

•C- Là encore, votre capacité à conserver votre contenance vous gagnera quasi automatiquement la sympathie du public. Rapidement isolé, il n’aura alors d’autres choix que de se taire ou de quitter les lieux.


•D- Mais attention:


Ne cherchez en aucun cas de ridiculiser votre contradicteur, tout spécialement si vous êtes en position de force. Le public prendrait alors immédiatement partie contre vous. Faites toujours preuve d’ouverture d’esprit, de sens de l’écoute et d’indulgence


•5-La tentative permanente de tout orateur est de vouloir savoir répondre à toutes les questions qu’on lui pose. Sachez que nul ne peut tout connaître dans un domaine donné, pas même un hyper-spécialiste. Si quelqu’un, à l’issu de votre intervention vous pose une « colle », avouez votre ignorance. Mais en y mettant les formes.

•Vous pouvez dire par exemple: « votre intéressante question montre votre connaissance du sujet. J’avoue dans l’immédiat ne pas être en mesure de vous apporter une réponse satisfaisante. Mais je me propose de me renseigner sur ce point et bien sûr de vous tenir au courant des résultats de mes recherches. Peut-être pourrions-nous nous rencontrer après cette conférence pour échanger nos cartes de visites »


•Enfin, nous vous conseillons vivement de donner suite à votre engagement. Outre qu’il vous gagnera la sympathie future de votre interlocuteur, vous aurez ainsi l’occasion d’accroître vos connaissances. Les bons conférenciers notent toujours sur un carnet les questions épineuses..et n’oublient jamais de se renseigner. Ce n’est pas autrement qu’on passe du rôle d’intervenant occasionnel à celui de spécialiste reconnu.

Home » , » Désamorcer l’agressivité - Exposé

Membres