Montage des roulements



1.      Le laminage
C'est l'usure de l'arbre ou du moyeu par frottement de la bague liée à la pièce mobile.
Deux solutions pour éviter ce problème :

a.   Ajustement serré de la bague avec la pièce mobile
Comme les tolérances des roulements sont toujours H7 sur la bague intérieure et h7 sur la bague extérieure, c'est en agissant sur les tolérances du moyeu et de l'arbre que l'on obtient cet ajustement, l'autre ajustement sera glissant pour permettre la dilatation.

ARBRE TOURNANT :

MOYEU TOURNANT :

b.   Solution économique mais délicate à réaliser par collage.

2.      La dilatation
Le frottement même faible à l'intérieur du roulement provoque de la chaleur. De ce fait et du fait de la forme de l'arbre celui-ci se dilate beaucoup plus que le moyeu. Si les roulements sont montés serrer sur leurs 2 bagues cette dilatation ne peut se faire et il y a usure très rapide des roulements. Une solution pour éviter ceci:
Lier en translation la pièce mobile ( arbre ou alésage ) avec la bague correspondante.

a.     D’où les montages des roulements à une rangée de billes :
Arbre tournant :

Moyeu tournant :


b.     D’où les montages des roulements à rouleaux coniques :
           
                                  

c.      Schémas des montages :


Arbre tournant


Moyeu tournant

Roulements à  1 rangée de billes

Roulements à rouleaux coniques

Montage     en X

Montage    en O




3.      Arrêt en translation
    L'arrêt en translation de l'arbre par rapport à l'alésage peut se faire :
  • par anneau élastique ou écrou à encoches et rondelle-frein sur l'arbre.
  • par anneau élastique ou chapeau vissé et clinquant sur le moyeu.
  • afin de permettre la dilatation prévoir un jeu de 0,1mm réglable.

                            Ecrou à encoches               rondelle  frein                             clinquant

Commentaires