les règles de représentation d’un dessin technique - Construction Mécanique


LE DESSIN TECHNIQUE


 Objectifs  :

Présenter les règles de représentation d’un dessin technique..
1 – MISE EN SITUATION.


Le système technique étudié est un ferme porte hydraulique.


- Le sous ensemble « groom » se fixe sur une porte et reste relié au mur par un système articulé.

  • Une vis de réglage à l’arrière du groom permet de réguler la vitesse de fermeture de la porte.


Un ferme          porte est destiné à fermer automatiquement une porte, le système évite aussi que la porte ne claque en se refermant.

LE DESSIN TECHNIQUE


2 – LE PLAN DENSEMBLE.

  • Il représente l’ensemble des pièces constituant l’objet technique à représenter, dessinées dans la position qu’elles occupent réellement.

Il existe différents formats : A4 (210x297) à A0 (1189x841)

  • Il apporte des informations plus précises sur : principe de fonctionnement et organisation interne de l’objet technique.

3 – LE DESSIN DE DEFINITION.

ð Il est la représentation d’une pièce seule.

ð Il permet l’échange d’informations entre le concepteur et le fabricant de la pièce.

4 – LES TYPES DE TRAITS.

TYPE de TRAIT
DESIGNATION
APPLICATIONS
Trait continu FORT
Arêtes et contours vus



Trait interrompu court FIN
Arêtes et contours cachés



Trait mixte FIN
Axes et plans de symétrie




Trait continu FIN
Lignes de cotes, hachures,
arêtes fictives






Trait continu FIN à main
Limite de vue ou de coupe
levée ou en zigzag
partielle



Trait mixte FIN à deux tirets
Contours de pièces voisines ou mobiles


Identifier sur le dessin d’ensemble les différents types de trait utilisés.

5 – CARTOUCHE ET NOMENCLATURE.

ð Le cartouche est la carte d’identité du dessin technique et comporte toutes les indications permettant de classer et d’utiliser le dessin : titre, format, échelle...
Encadrer en rouge le cartouche du dessin d’ensemble.

ð La nomenclature est la liste complète des pièces qui constituent un ensemble dessiné. Elle est liée au dessin par le repère des pièces.

6– POSITION DES VUES.






Repérer et nommer sur le dessin d’ensemble les différentes vues.

7 – CORRESPONDANCES DES VUES.





Les vues de face, gauche et droite sont alignées horizontalement. Les vues de face, dessus et dessous sont alignées verticalement.
La largeur de la vue de gauche (ou de droite) est égale à la hauteur de la vue de dessus.

8 – LES COUPES.


1 Identifier le plan sécant (P1) et couper la pièce selon ce plan.


2 Enlever, par la pensée, la partie située en avant du plan de coupe.


3 Projeter la partie de la pièce restante sur le plan de projection (P2).


4 Habiller le plan de la pièce.


Le but d’une coupe, ou d’une section, est d’améliorer la lisibilité d’un dessin en remplaçant les contours internes cachés par des contours vus plus lisibles.


DEFINITION :

Une coupe représente les contours de la pièce situés dans le plan sécant et la partie de la pièce située en arrière de ce plan.

LES HACHURES :

Elles symbolisent les traits de la scie. Elles se représentent en traits fins.

Pour une même pièce, elles sont identiques.


TYPES DE HACHURES :


Tous métaux et alliages


Cuivre et ses alliages


Métaux et alliages légers


Matières plastiques


Bois

REGLES A OBSERVER :

REGLE 1.

Les hachures ne coupent jamais un trait fort.

REGLE 2.

Les hachures ne s’arrêtent jamais sur un trait interrompu court.

REGLE 3.

Les pièces pleines, situées dans le plan de coupe, ne se coupent pas (ex. goupilles, clavettes, vis).

REGLES 4.

Les nervures situées dans le plan de coupe, et dont les faces sont parallèles à ce dernier, ne se coupent pas.


8-1 LES DEMI-COUPES :

Elles sont intéressantes pour représenter les pièces symétriques.

On montre ainsi la moitié externe de la pièce et la moitié coupée.


8-2 LES COUPES A PLANS PARALLELES :

Elles permettent de montrer des parties creuses situées dans des plans différents.

METHODE.

1. Identifier la trace de ces plans de coupe, en renforçant les angles de changements de plans par des traits forts.

2. Couper la pièce selon ces plans et enlever la partie située en avant.
3. Ramener (par translation) les contours situés dans P1 sur P2.

4. Projeter ces contours sur le plan P.

5. Habiller le dessin en représentant la direction de l’observateur, la trace des changements de plans, le nom de la coupe.


1 Identifier (P1) et (P2), couper selon (P1) et (P2).



2 Tourner (P2), projeter (P).




3 Habiller le dessin.

8-3 LES COUPES A PLANS OBLIQUES :

Elles permettent de montrer des parties creuses situées dans des plans sécants.

METHODE.

  1. Identifier la trace de ces plans de coupe, en renforçant les angles de changements de plans par des traits forts.

  1. Couper la pièce selon ces plans et enlever la partie située en avant.

  1. Ramener (par rotation) les contours situés dans P2 sur P1.

  1. Projeter ces contours sur le plan P.

  1. Habiller le dessin en représentant la direction de l’observateur, la trace des changements de plans, le nom de la coupe.


8-4 LES COUPES PARTIELLES OU LOCALES :

Les pièces comportent souvent des détails isolés (trous, rainures).
Des coupes locales de ces zones sont intéressantes et rapides à exécuter.

REGLES DE REPRESENTATION.

La limite de la partie coupée se fait en trait fin ondulé.

Il n’est pas nécessaire de repérer le plan de coupe.




Entourer en vert et nommer les différentes coupes utilisées sur le dessin d’ensemble du ferme porte hydraulique.
9– LES SECTIONS.


DEFINITION :

Une section représente les contours de la pièce situées dans le plan de coupe sans représenter ce qui est en arrière de ce plan.





9-1 LES SECTIONS RABATTUES.

1.    Représenter la trace du plan P1 en trait mixte fin.

2.    Représenter le contour, en trait fin, de la pièce dans P1 après rotation de 90° autour de la trace.

3.    Hachurer la partie coupée, en trait fin.


9-2 LES SECTIONS SORTIES.

1.    Représenter la trace du plan sécant en trait mixte, renforcer en trait fort les extrémités et placer la direction de l’observateur.

2.    Représenter le contour de la pièce, en trait fort, après translation puis rotation de 90° autour de la trace.

3.    Hachurer la partie coupée, en trait fin.

4.    Nommer la section par les mêmes lettres que celles choisies pour la direction de l’observateur



10– LES PIECES FILETEES- REPRESENTATION.

Un filetage est un usinage qui permet entre autre d’assembler deux pièces, par exemple, une vis et un écrou :

Pour la vis, il s’agit d’un filetage extérieur

Pour l’écrou, il s’agit d’un filetage intérieur appelé taraudage.

Le filet est la partie en saillie obtenue en creusant une rainure hélicoïdale sur un cylindre pour la vis ou dans un trou pour l’écrou.

10-1 LES FILETAGES.




10-2 LES TARAUDAGES.

7


10-3 COUPES DES PIECES FILETEES.

Lorsqu'il y a assemblage de deux pièces filetées complémentaires, vis avec son écrou par exemple, la représentation ou le dessin des filetages extérieurs (vis...) l'emporte ou cache toujours la représentation des filetages intérieurs (écrou, trou taraudé..).

Exemple : montage d'une vis dans un trou borgne taraudé




  • Repérer, sur le dessin d’ensemble, le numéro des pièces présentant un filetage.
………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..

  • Repérer, sur le dessin d’ensemble, le numéro des pièces présentant un taraudage.

………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Home » , , , , , » les règles de représentation d’un dessin technique - Construction Mécanique

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Membres