Methode des Six Sigma

 

 Methode des 6 Sigma

Vocabulaire et rappels

Le terme Six Sigma fait référence à la lettre grecque σ (sigma), représentant l'écart type à la moyenne (la variabilité) en analyse statistique.
Par ailleurs, six sigma, ou 3 écarts-type de part et d'autre de la moyenne englobent 99,73% de l'étendue.
Par abus de langage (et avec aproximation), on pourrait dire qu'avec 6 sigma, on englobe l'ensemble des occurences, la quasi totalité de l'étendue.

    L'étendue est la différence entre la valeur maximale et la valeur minimale du caractère statistique.


La démarche Six Sigma


La méthode Six Sigma vise à maitriser et réduire les causes de variabilité dans les processus en se fondant sur la mesure et les outils statistiques.

A l'origine de cette méthode il y a le constat que la maitrise à trois sigma, bien que couvrant 99.73% de la distribution dans un intervalle de tolérance, est insuffisant, notamment dans les processus manipulant un grand nombre d'occurences.
Exemple : la production de plusieurs millions de composants électroniques par jour.
Dans ces cas, le complément à 100 des 99.73%, sortant de l'intervalle de tolérance prend des proportions inacceptables (2 700 non conformes par million) pour qui vise la maitrise de la qualité totale.

Ci-contre un tableau comparatif de la couverture de l'étendue en fonction de σ et le complément à 100 qui représente la non qualité potentielle.
A ± 3 σ, la couverture n'est que de 99,73% et le complément de 0,27% ou encore 2700 ppm (parties par million).
A ± 6 σ, la couverture est de 99,9997% et le complément de 3 ppm. 







L'intervalle de tolérance étant rarement négociable (fixé par le cahier des charges), il appartient à l'industriel de resserer la dispersion de son processus, afin que celle-ci s'éloigne des bornes supérieure et inférieure.
Plus la dispersion sera faible, plus le processus sera capable et moins il y aura de résidus de non-conformes, franchissant les bornes de tolérance. 

Home » » Methode des Six Sigma

Membres