Comment passer un entretien d'embauche ?

 Comment passer un entretien d'embauche ?

Préparer mon entretien

L’entretien pour un stage ou un emploi est la dernière phase du processus de recrutement. C’est l’occasion pour l’employeur de prendre sa décision finale, c’est donc une étape-clé d’un recrutement. Si un recruteur vous convoque à un entretien c’est que votre candidature l’intéresse : vous avez franchi une étape. Vous devez maintenant le rassurer, c’est à dire le convaincre qu’il a fait le bon choix. Démontrez qu’il y a une cohérence entre le CV, la lettre de motivation qu’il a reçus et ce que vous êtes, avec les compétences et les qualités nécessaires au poste à pourvoir. Montrez-vous dynamique et constructif grâce à la définition de votre projet, à la préparation des réponses aux questions posées généralement aux candidats, à votre réflexion sur la structure dans laquelle vous postulez et à votre positionnement.
 
 

Différentes formes d’entretien existent

Il s’agit fréquemment d’un face à face entre le candidat et un employeur. Le candidat peut aussi se trouver face à un jury de personnes. Plusieurs candidats peuvent également être reçus ensemble et le recruteur les fait alors débattre sur une question, un thème ou analyser un projet. Le choix dépend souvent de ce que l’employeur veut examiner et du type de poste à pourvoir. L’entretien de groupe est fréquent dans le domaine commercial : il permet de tester le comportement d’argumentation, de négociation, de défense du point de vue… Plusieurs entretiens peuvent se succéder avant que l’employeur ne prenne la décision de vous embaucher : un premier entretien avec une personne du service du personnel, un entretien avec la ou les personne(s) qui encadreront ou collaboreront avec la personne recrutée, un entretien final avec le responsable du personnel ou le dirigeant de l’entreprise. Attention aussi à l’entretien informel ! Après une candidature spontanée, par exemple, il peut ne pas y avoir de poste dans l’immédiat au sein d’une structure mais la rencontre ou le contact téléphonique permettent de présenter le contexte de l’entreprise, son activité et ses perspectives de développement. C’est ici un moyen de vérifier si la candidature est réellement intéressante pour l’entreprise.
 
 

Un entretien se déroule généralement en trois temps

Le premier contact et l’entrée en matière : soyez attentif à ce qui va frapper votre interlocuteur et lui donner tout de suite une certaine image de vous (ponctualité, présentation, façon d’entrer, de dire bonjour, de serrer la main, de s’asseoir, courtoisie, qualité d’écoute, premières paroles).
 
Le corps de l’entretien : sachez parler de vous, vous présenter vous, votre projet, vos motivations pour le poste et la cohérence entre ces trois aspects. Répondez aux questions de votre interlocuteur pour l’informer avec précision et le rassurer. Manifestez de l’intérêt pour son entreprise, le poste à pourvoir en le questionnant à votre tour, en valorisant vos compétences et aptitudes avec des exemples concrets.
 
La conclusion : à la fin de l’entretien, abordez la question des conditions de travail, du salaire, des perspectives d’évolution. Puis convenez d’un délai pour connaître de la décision finale. Qui sera à l'initiative de la nouvelle et par quel biais ?
 
Connaître les informations sur la nature de l’entretien et vos interlocuteurs est déjà une première étape pour vous y préparer. La plupart du temps ces informations peuvent être obtenues auprès de l’entreprise avant l’entretien.
 
 

Pour l’employeur, dites-vous que l’entretien a plusieurs objectifs

Il lui permet de :
  • Compléter son information sur le candidat en entrant dans le détail de ce qui est annoncé sur le CV mais aussi en s’intéressant aux éléments hors CV
  • Découvrir une personne et non seulement un diplôme, un parcours et des compétences
  • Evaluer des qualités et un potentiel qui sont notamment visibles à partir de la rapidité de compréhension, d’analyse, d’écoute, de synthèse d’une argumentation, de réaction, de maîtrise de soi, de méthode, de rigueur, de dynamisme, de tonus)
  • Expliquer les missions, les tâches, les conditions de travail (salaire, horaires, trajet, …) et de vérifier qu’elles conviennent au(x) candidat(s)
  • Apprécier le degré de motivation de la personne
  • Négocier les conditions du contrat (horaires, statut, salaires…) 
Un entretien peut parfois être suivi de tests (psychologiques, techniques…) ou d’une mise en situation dans le futur poste (c’est ce qu’on appelle l’assessment). Vous appréhendez l’entretien, alors qu’il vaut mieux y aller détendu, en ayant confiance en vous, sans être trop sûr de vous non plus. C’est un moment unique pour vous informer de l’intérêt du poste, des conditions pour y réussir et pour évaluer si le poste vous convient.
 

Un entretien se prépare à plusieurs niveaux

  • Matériel (le lieu de l’entretien, les vêtements à mettre, les documents à emporter...)
  • Psychologique (les conditions pour être détendu, positif, anticiper le déroulement...)
  • Technique (le déroulement, les situations que vous pouvez rencontrer…)
  • Du fond (les arguments à présenter, les réponses à donner en toutes circonstances...).
Faites vous aider pour mieux vous préparer : les structures d’aide à l’orientation  à et l’insertion professionnelle proposent de faire de la simulation d’entretien de recrutement. Cet entrainement vous permet de mieux connaître vos points forts et vos points faibles en entretien et de vous corriger avant le jour J. Il peut aussi vous servir à construire plus efficacement votre argumentaire. Quoiqu’il en soit vous avez besoin de connaître un maximum de données sur l’entreprise avant de vous présenter à l’entretien (son activité, son organisation, le poste à pourvoir…). La maîtrise de vos principaux savoir-faire et qualités est essentielle pour construire un argumentaire de qualité. Il s’agit de faire correspondre le plus efficacement possible ce que vous savez faire avec ce qui est nécessaire pour le poste, vos compétences avec ce qui est utile dans l’entreprise, vos qualités avec ce qui est exigé pour le poste.
 

Les principales erreurs à éviter

  • Se présenter dans une tenue négligée, excentrique ou dans laquelle vous n’êtes pas à l’aise.
  • Se préparer au dernier moment et chercher comment s’habiller, un certificat de travail, le lieu de l’entretien ou le nom de la personne à rencontrer...
  • Aller en rendez-vous sans rien savoir sur l’entreprise.
  • Paraître agressif et s’offusquer des questions posées et n’avoir soi-même aucune question à poser.
  • Donner des réponses floues, ou bien parler de façon mystérieuse ou avec méfiance.
  • Raconter sa vie et répondre trop longuement aux questions sur vos emplois antérieurs ou vos contraintes familiales.
  • Etre négatif à propos d’autres employeurs ou d’autres entreprises (évoquer des conflits, des déceptions, des reproches).
  • Refuser de répondre à une question sans expliquer vos raisons.
  • Parler de vos convictions politiques et religieuses sans y avoir été invité ET sans le souhaiter personnellement.

Quelques questions-types

  • Présentez-vous. / Parlez-moi de vous ! / Pourquoi avez-vous répondu à notre annonce ? / Pourquoi pensez-vous convenir à ce poste ?
  • Avez-vous des questions à me poser ?
  • Que savez-vous sur notre activité ? Notre entreprise ?
  • Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?
  • Quel poste aimeriez-vous occuper dans 3 ans ?
  • N’avez-vous pas peur de vous ennuyer à ce poste ?
  • Etes-vous disponibtle immédiatement ?
  • Que pensez-vous apporter à notre société ?
  • Quelle est votre formation ?
  • Quelle expérience a le plus marqué votre personnalité ?
  • Quelle est votre situation familiale ?
  • Avez-vous des enfants ?
  • Quels sont vos loisirs ?
  • Quel type de difficultés avez-vous du mal à gérer ?
  • Que pensez-vous de la hiérarchie ?
  • Qu’avez-vous le plus et le moins aimé dans votre dernier poste ?
  • Avez-vous contacté d’autres entreprises ?
  • Quelle est votre activité actuelle ?
  • Qu’avez-vous fait depuis votre dernier emploi ?
  • Quel est votre plus grand défaut ? Votre plus grande qualité ? / Citez-moi trois qualités et trois défauts de votre personnalité.
  • De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?
  • Si l'on vous recrute aujourd'hui, quelle est la première action que vous mettriez en place ?
  • Pourquoi on vous recruterait vous plutôt qu'un(e) autre ? / quels sont vos atouts pour le poste ?
  •  

    Ce qu'il faut retenir

L'entretien et ce qui l'entoure permet à l'entreprise de vous tester durant toute la durée où vous êtes présent(e) : depuis que vous vous garez sur le parking jusqu'à ce que vous ayez quitté l'enceinte de la structure.
 
Certaines questions peuvent vous mettre mal à l'aise, vous facher, vous ennuyer : sachez dédramatiser. Respirez un grand coup et demander des précisions sur le sens de la question si elle n'est pas claire, sur les raisons qui le poussent à vous poser une telle question si celle-ci n'a pas l'air en rapport avec vos compétences pour le poste, etc. Ces questions sont là pour vous tester et ce n'est pas forcément la réponse à la question qui sera intéressante mais votre façon de réagir, votre capacité à faire face à la surprise, l'imprévu...
 
Essayez tant que faire ce peu, d'être à l'aise quand vous arrivez, de savoir vous présenter en trois, cinq ET dix minutes (on ne dit pas les mêmes choses dans ces trois cas) car vous aurez à le faire obligatoirement.
 
Une fois terminé, prenez cinq minutes pour le débrieffer seul : noter les questions que l'on vous a posé et ce que vous avez répondu dans les grandes lignes, ce que l'on vous a dit (si vous ne l'avez pas fait durant l'entretien, ce sur quoi vous avez été à l'aise et à l'inverse, ce qui vous a gèné.
 
Si vous avez convenu que c'est vous qui rappeleriez pour connaître les résultats, faites-le. Respectez ce qui a été dit lors de l'entretien.
Home » » Comment passer un entretien d'embauche ?

Membres